Choisir sa solution E-commerce en 2015

Classé dans : E-commerce | 0

Le choix de l’outil sur lequel reposera votre site de E-commerce est souvent anxiogène pour tous les débutants. C’est souvent votre prestataire qui fait ce choix pour vous en fonction de sa maîtrise de telle ou telle solution. Open source? Saas? Développement spécifique? Mais qu’en est il vraiment?

On va rassurer tous les lecteurs en commençant par affirmer que beaucoup de solutions répondent actuellement à 80-90% des besoins standards… C’est sur les 10-20% des besoins plus spécifiques que la différence va se faire. Mais c’est surtout sur votre appropriation de la solution, votre disponibilité à passer du temps derrière votre Pc en apprentissage ( il en faut un minimum) ou à modifier l’aspect de votre site. Sur ce dernier point autant vous dire tout de suite que ce n’est jamais évident et que chaque solution a ses possibles… ou pas. Pour plus de détails, inscrivez-vous ici pour recevoir notre comparatif des solutions E-commerce

Critères de choix pour votre solution E-commerce.

  • Êtes-vous un féru de technologie ou un passionné de l’informatique?
  • Avez-vous déjà une expérience de E-commerçant?
  • Votre future boutique a plus de 5000 articles (déclinaisons comprises)?
  • Avez-vous un cahier des charges de fonctionnalités précis?
  • Votre budget de création est-il déjà fixé?
  • Devez-vous interconnecter votre boutique internet à votre magasin? Votre logisticien?
  • Avez-vous un prestataire pour créer votre application ou devez-vous tout faire par vous-même?

 

Solutions E-commerce : Un choix technologique.

 Le SAAS

(Software as a service) ou plus connu sous le nom de  » Cloud » propose un hébergement de votre programme et la mise à jour de celui-ci. Elles sont toutes vendues sous forme d’abonnement avec ou sans pourcentage sur le prix de vente. Certains les vendent à tort comme des « clés en main »; à tort car le paramétrage est un travail particulièrement important et chronophage. Le budget est souvent plus prévisible et par nature ayant moins de développement de mise en oeuvre elles sont censées être plus économiques (en tout cas en maintenance puisque par définition il n’y en a pas).

Si vous me permettez une métaphore, vous achetez une maison sur plan et vous avez à prévoir la déco et un certain agencement des pièces mais ce ne sera pas facile (pas impossible non plus si vous maîtrisez bien la solution) d’en faire une maison d’architecte.

Shop-Anim, Oxatis (sont nos deux solutions préférées dans ce critère), Powerboutique,Wizishop 42stores,micro-logiciels côtoient les solutions hébergeurs du type 1&1, Ovh ou Amen toutes à base du même logiciel E-pages dont La Poste a sorti sa Box E-commerce.

Les plateformes Open Source

Le terme « Open Source » désigne des logiciels dont l’accès au cœur du code est libre. A tort, elles sont présentées comme « gratuites ». Nous verrons qu’elles sont presque tout le temps plus onéreuses à mettre en oeuvre que celles du premier groupe. Prenez-les comme des boîtes à outils vous permettant de créer votre site. Si je reprends la métaphore du dessus je dirais que vous avez à disposition  la truelle et le marteau et la brouette.Ce n’est pas une maison d’architecte mais vous vous orientez votre l’achat d’un plan très modulable. et c’est à vous de trouver le terrain (l’hébergement), de concevoir les plans dans les normes et de construire un projet qui résiste à l’oeuvre du temps (et dans le e-commerce tout va très vite).

A partir de cette base Open Source vous pouvez rajouter des « modules » qui eux sont payants et surtout ont été développés dans un contexte (version x.z). L’avantage de ces solutions est l’incroyable richesse de ce catalogue de modules (attention à ne prendre que ceux fonctionnant dans votre version). Soyons clair, cela impose tout de même d’avoir de bonnes connaissances techniques et un minimum d’intérêt pour l’informatique car si vous devez tout sous-traités il va vous falloir assumer un budget en conséquence.

Les solutions les plus en vues sont incontestablement Prestashop, Magento, Virtuemart, Drupal, wordpress et la plus ancienne Os-Commerce (précurseur en son temps mais que l’on ne rencontre plus souvent).

Les développements spécifiques.

Nous rentrons ici dans un choix de moins en moins retenu. Ce n’est plus le sens de l’histoire mais parfois je peux admettre que c’est la seule voie envisageable. Il en va du e-commerce comme des logiciels de gestion. Qui développerait un traitement de texte, ou une gestion alors qu’il est si simple d’acheter un word ou une compta dans sa grande surface (et vous n’utiliserez même pas toutes les fonctionnalités!) Dans ma métaphore d’habitat nous sommes vraiment dans le projet d’architecte. A vous de tout connaitre des normes, des spécificités du terrain (l’hébergement) et de votre environnement. Il va vous falloir coordonner plusieurs spécialistes; les maçons, les électriciens, le couvreur, le chauffagiste etc. Vous l’avez compris c’est réservé à des spécialistes, avec un budget approprié (plusieurs dizaines de milliers d’Euros) et seuls vos partenaires du début pourront vous accompagner par la suite.

Ce sera long et coûteux mais vous aurez exactement  votre solution sur-mesure (assurez-vous tout de même que les « artisans » soient expérimentés!).

Les market places

Les marketplaces sont des sites mettant en relation des vendeurs et des acheteurs sur une architecture leur appartenant. Les plus connues sont Ebay, PriceMinister, Cdiscount, Amazon et bien d’autres . Nous utilisons les marketplaces sont pour tester un projet car il n’y a pas besoin d’avoir son propre site pour vendre, soit en complément de votre site car elles ont toutes une excellente visibilité (si tant est que vos produits sont éligibles de ces solutions). Dans ce cas un gestionnaire de flux viendra récupérer votre catalogue sur votre site et le mettra au format de la marketplace. Ce travail étant parfois long et fastidieux, des sociétés se sont spécialisées dans la gestion de ces flux mais c’est un autre sujet.

Le principe est de toute façon intangible. Vous devez ouvrir une boutique pro (le coût va de 29€ à 399€ par mois) et vous devez payez un pourcentage sur les ventes réalisées. En échange la marketplace s’occupera de générer du trafic qualifié vers vos produits (si elle gagne de l’argent avec car sinon…). Si la somme peut paraître importante au début elle est toutefois à relativiser car elle vient en déduction des frais marketing inéluctables pour démarrer et faire connaître votre activité. L’inconvénient est tout de même que l’on ne construit pas grand chose de pérenne dans cette stratégie car il sera plus compliqué de capitaliser sur la connaissance client et d’orienter son marketing en conséquence.

Alors que choisir ?

Si vous êtes hésitant sur la fiabilité de votre projet et que vos produits s’y prêtent le test d’une marketplace peut être envisagé avant de se lancer dans le bain.

SI vous vous voulez vraiment vous lancer mais que votre budget est inférieur à 10K€ (hors achat du stock), que vous devez impérativement optimiser votre temps sur la vente et la relation avec vos fournisseurs / clients; il est probable qu’une solution de type SAAS soit la plus proche de votre besoin (au moins les premières années).

Si vous devez vous interfacer avec vos caisses, ou des logiciels métiers, si vous êtes féru de technologie et que vous aimez connaître le fonctionnement de votre « moteur » , alors il est bien possible qu’une solution Open Source vous séduise.

SI votre projet est réellement d’envergure et surtout très spécifique dans sa mise en oeuvre, vous n’avez pas d’autres choix que d’opter pour un développement spécifique.

Alors quelle type de solution vous semble la plus appropriée à votre projet ?

 

Laisser un commentaire