Comment choisir les bons mots clefs?

Classé dans : Référencement SEO-SEA | 0

On comprend assez vite que cette question du choix des mots clefs  est récurrente, anxiogène, et que tout le succès d’un site internet semble reposer sur les réponses que nous saurons y apporter. On vous donne de la méthodologie pour vous guider dans cette quête du « mot clefs »..

Pour ceux qui nous ont entendus en conférence, vous savez que c’est toujours par là que nous commençons la conception de nos sites internet car c’est ce qui va guider le travail rédactionnel. Pour tous les autres qui viennent nous solliciter une fois leur site fait, qu’ils se rassurent ce n’est jamais trop tard pour faire et refaire. Refaire? Hé oui le travail de recherche des mots clefs n’est jamais totalement terminé et il faudra probablement revoir cette liste en fonction des évolutions de sa cible, de son offre et des tendances du marché.
Voici ici les commentaires sur le slide « choisir les bons mots clefs » de nos conférences et formations sur le SEO

Définition d’un « bon » mot clefs.

En tout premier lieu traduisez « mot » clef » par « expression clef » car de plus en plus d’internautes tapent des expressions de plusieurs mots dans les moteurs de recherche. La notion de mot clefs étant la traduction littéralement de « keyword » nous voyons bien dans nos demandes de brief que cette notion d’expression clefs n’est pas encore totalement intégrée.

Les « bons mots clefs » sont utilisés par votre cible.

On comprends bien qu’il n’a y a pas d’intérêt à tenter de positionner son site sur des expressions qui ne sont pas utilisées par votre cible de clientèle. C’est pourtant le premier écueil de beaucoup de nos clients. Nous sommes des spécialistes de nos métiers mais pas forcément nos clients.Si je cherche des informations sur le SEO je taperais cet acronyme sur Google alors que mon prospect tapera » référencer son site » ou optimise mon site pour le référencement ». Ici il faut vraiment se mettre à la place de nos prospects et clients… et le mieux est de leur demander comment ils vous ont trouvé sur la toile ou bien alors que taperez-vous sur google pour trouver une entreprise comme la mienne?
Retenez donc que d’être le premier sur une expression qui n’est pas demandée ne vous amènera qu’une fraction d’un trafic déjà minimal.

Les « bons mots clefs » sont peu concurrentiels

Autant s’éviter les difficultés et rechercher au maximum les niches moins travaillées par nos concurrents. Cela n’est pas toujours très facile mais toujours réalisable. Dites vous qu’il vaut mieux passer plus de temps dans la recherche de ces mots clefs de niche plutôt que de s’escrimer a être premier dans une meute déjà bien établie. Si vous ne trouvez pas de mots clefs peu concurrentiels, alors il vous faudra faire beaucoup plus d’efforts pour parvenir à un résultat et y consacrer un budget plus important. Parfois ces mots clefs peu concurrentiels sont très spécifiques à votre métier et donc n’ont pas un énorme volume de recherche, cependant étant très ciblés et moins travaillés par les professionnels, vous obtiendrez d’excellents résultats à en retenir certains.
Les moteurs de recherche vont vous fournir très facilement toutes ces informations. A vous de les lister, de les pondérer, de les analyser en fonction de votre stratégie pour les prioriser.

Les  » bons mots clefs » convertissent

Dans le cadre d’une campagne de liens commerciaux on entrevoit ici l’intérêt de ne se concentrer que sur cette liste de mots clefs. Mais c’est aussi le cas d’ans l’élaboration d’une stratégie de référencement naturel. Vous le savez, on ne peut bien référencer une page que sur 2 expressions voire 3 au grand maximum. Il faut donc bien définir ses priorités. Les mots clefs qui convertissent sont donc très facilement repérables dans le cadre d’une campagne adwords et plus difficilement dans le cadre d’une prestation de référencement naturel uniquement. C’est une des raisons pour lesquels nous prônons la complémentarité des prestations seo (référencement naturel) et sea (adwords) notamment au début de la prestation.

Les bons mots clefs vous amènent du trafic

Parfois c’est contradictoire avec la définition du dessus mais il nous faut choisir quelques mots clefs probablement moins pourvoyeur de conversion mais générateur de trafic car n’oubliez pas que parmi les critères de pertinence de votre site il y a le nombre de visiteur associé au taux de rebond

La méthode « webprospection » pour trouver les bons mots clefs

Voici la méthodologie et certains des outils que nous utilisons pour aider nos clients dans cette recherche de bons mots clefs.

Vos clients sont la source la plus fiable d’informations

Lors des appels entrants dans l’entreprise nous demandons systématiquement : comment nous avez vous trouver sur internet?. Parfois nous faisons un sondage sur des prospects en prétextant une étude sur un secteur ou sur l’utilisation d’un net. L’échange avec des confrères est aussi très riche d’enseignement (plus facile à faire entre entreprise de webmarketing qu’avec un concurrent direct). Pensez régulièrement a en parler avec vos clients actuels. faites-en vos alliés, mettez les dans la confidence et vous verrez à quel points cela vous apportera bien plus qu’une liste mais créer du liens entre vous et eux.

Méfiez-vous de vos proches et de vos amis… ce ne sont pas vos clients ou prospects

Observez votre cible sur la toile

Inscrivez-vous dans des forums et noter les expressions qui reviennent régulièrement. Lisez aussi des blogs et regardez en bas des articles si une liste d’expressions clefs est présente ou pas ou notez l’arborescence des articles

Servez-vous des moteurs de recherche

Pratiquement toutes les informations y sont. Il vous suffit de les segmenter et de les prioriser.Tapez votre expression dans la barre de recherche sans la finir et vous verrez que Google vous donnera une petite liste d’expression régulièrement demandées.

Analyser votre concurrence

Il existe pour cela un outil très pratique sur Firefox qui va vous permettre de voir les mots clefs qui ressortent d’une page de votre concurrents.Il s’agit de l’extension KGEN (comme keyword generator). Attention si l’outil détermine que ce sont ces expressions qui ressortent cela ne veut pas forcément dire que c’est fait exprès. Si votre concurrent fait appel à un professionnel du référencement (c’est très souvent noté en bas de page dans les liens de footer)   c’est probablement plus fiable. Dans ce cas une analyse des mots utilisés dans les titres et les sous titres doivent vous donnez des pistes. Faites l’essai avec la lecture de ce post: Sur quelle(s) expression(s) suis je en train de positionner mon article?

Les outils que nous utilisons à l’agence

L’incontournable est le Google Adword keyword tool. Il faut désormais ouvrir un compte Google adword pour y avoir accès mais cela peut se faire gratuitement. On y trouve une liste d’expressions proposées sur notre thématique mais aussi l’indice de concurrence  et aussi le nombre de demande locale (a l’échelle du pays). Nous commençons toujours par cette liste.

Semrush est payant mais au regard de l’utilité de l’outil il me semble absurde de faire cette économie car vous pouvez l’utiliser qu’un mois ce qui est bien suffisant pour déterminer sa stratégie de mots clefs. Il vous permettra de connaitre facilement sur quelles expressions ressort votre concurrents sur les 2 premières pages de Google.

Seomoz, dont l’outil pro est excellent  (surtout sur la communauté anglophone et un peu moins en France), propose une extension sur Firefox ou sur Chrome vous permettant un un clic de connaitre les balises de vos sites concurrents (seomaz bar).

MagesticSeo est un ensemble complet d’analyse de mots clefs et aussi du suivi de votre référencement. son utilisation ne se comprends bien que dans le temps et pas ponctuellement mais les informations fournies sont très pertinentes

Seoprofiler dispose d’un module d’analyse de mots clefs et propose de les classer par pertinence.

Raven tool fournit beaucoup de mots clefs dans ses analyses mais nous impose de faire un tri sévère car il ne remonte pas toujours des informations pertinentes quand on interroge les datacenters européens de google.

Avec tout cela nous intégrons les données dans Yooda SeeUrank afin d’avoir un suivi de nos mots clefs. Cet outil nous sert de référence et son prix nous semble anecdotique au regard des services rendu.

Cela peut vous paraître une longue liste (et nous avons nos propres macro d’analyse en plus) mais au regard de l’enjeu il nous semble vital de passer du temps et d’investir dans des outils. Encore une fois méfiez-vous du gratuit. Une erreur dans la détermination de vos mots  clefs peut occasionner des mois de retard dans l’évolution de votre site

Exploitez vos statistiques

Attention toutefois aux interprétations faciles. En premier lieu google nous fournit de moins en moins les mots clefs qui ont conduit à votre site et le « not provided » est toujours la stat la plus importante de votre trafic. Donc il n’est pas rare que la première expression généreusement donnée dans vos statistiques ne représente que 2 ou 3 % de votre trafic.Les stats analytics peuvent vous confortez dans vos choix mais ne sont pas déterminantes dans le choix de vos mots clefs. N’oubliez pas de consulter les google webmaster tool pour affiner votre analyse. Lire l’article sur les outils des moteurs de recherche.

Laisser un commentaire