Comprendre et baisser le taux de rebond

Classé dans : Référencement SEO-SEA | 0

Vous avez certainement entendu parler du taux de rebond d’un site e-commerce ou d’un blog. Et vous avez vite compris que c’est un indicateur de performance important, à prendre en compte dans la mesure de l’efficacité de votre site.
Nous allons voir dans cet article, ce qu’est le taux de rebond et pourquoi il est important de le faire baisser.

 

Définition

Le taux de rebond se mesure en pourcentage, c’est le rapport entre le nombre de visiteurs ayant visité une seule page du site et le nombre total de visiteurs.
Exemple : votre taux de rebond est de 31%. Traduction : 31% de vos visiteurs ne regardent qu’une seule page de votre site. Les 69% restants consultent au moins une seconde page.

Il est alors important de faire baisser ce taux. Cela voudra dire que le nombre de visiteurs qui consultent d’autres pages augmentent. Et c’est ce que nous voulons. Plus vos visiteurs regardent de pages, plus vous avez de chances de vendre (pour un site e-commerce) ou plus vous êtes intéressant (pour un blog).

Vous trouverez cette indication clé dans Google Analytics, une fois que vous l’avez connecté à votre site.

 

Le taux de rebond selon les types de site

Il existe divers types de site dont les objectifs divergent et dont le contenu est différemment présenté.
D’après une étude de Quicksprout et l’infographie correspondante, voici les taux de rebond selon les types de site :

  • E-commerce : entre 20 et 40%
  • Site de contenu : entre 40 et 60%
  • Site de services : entre 10 et 30%
  • Blogs : entre 70 et 98%
  • Une landing page : entre 70 et 98%

Les différences de pourcentage s’expliquent facilement grâce aux habitudes des internautes. Lorsqu’ils vont sur des sites qui proposent des produits ou services, ils n’hésitent pas à parcourir plusieurs pages pour trouver ce qu’ils recherchent précisément.
Au contraire, lorsqu’ils visitent un site de contenu ou un blog, les internautes captent l’information désirée puis repartent. C’est donc plus courant qu’ils ne visitent qu’une seule page du site.
Enfin, la landing page qui n’est qu’une page faisant la promotion d’un produit, a un fort taux de rebond puisqu’elle ne propose que peu d’actions. Souvent un bouton d’achat ou un bouton d’inscription à une newsletter qui demandent plus d’implications pour l’internaute.

 

Baisser votre taux de rebond

Voilà votre objectif fixé dans cet article. Analyser votre taux de rebond va vous permettre de comprendre le fonctionnement de votre site internet et l’utilisation qu’en font les internautes. Cela va donc vous obliger à améliorer votre site et le rendre plus performant.
Pour bien comprendre l’utilisation de l’internaute vous devrez coupler le taux de rebond à d’autres indicateurs de performances. Comme le temps moyen passé sur votre site ou le temps de chargement des pages. Vous devrez appréhender des choses plus difficilement mesurables, comme la convivialité d’un site et la compréhension des internautes. Pour cela, faites appel à un ami et observez le pendant qu’il visite votre site. Sinon faites appel à un professionnel du web.

Nos recommendations pour faire baisser votre taux de rebond :

Taux de rebond

Le temps de chargement de votre page doit être faible

Plus votre visiteur attend que votre page se charge, plus il y a de chances qu’il quitte votre site internet aussitôt. Vous pouvez voir dans notre infographie de septembre les statistiques liées au temps de chargement et au taux de rebond. Pour l’améliorer il faut diminuer le poids de vos fichiers, notamment vos images.

Avoir un contenu en adéquation avec le titre

Je vous ai promis de parler du taux de rebond dans le titre de l’article (que vous avez vu sur les réseaux sociaux, sur les résultats de Google ou sur un autre blog) alors je vous parle du taux de rebond. Je vous aurez parlé de glaces au chocolat, vous auriez sans doute quitté la page en quelques secondes (sauf peut-être les plus gourmands d’entre vous).La leçon à retenir : ne créez pas de frustrations chez votre visiteur au risque qu’il parte vite.

Avoir un contenu de qualité

Votre contenu doit être riche et intéressant. Trois cent mots au minimum pour un article étoffé pour intéresser votre lecteur mais aussi Google.
Au-delà du nombre de mots, un contenu de qualité c’est aussi un contenu original, de la recherche dans diverses sources, un champ lexical riche, un français correct, des illustrations (de préférence faites par vous), des chiffres à l’appui, un argumentaire construit…
Votre visiteur doit comprendre rapidement et facilement le propos.

Offrir une bonne expérience utilisateur

De pair avec le contenu de qualité, vous devez faciliter la lecture et la compréhension du contenu. Vous devez travailler la mise en page :

  • Utiliser des titres et sous-titres
  • Ecrire suffisamment gros
  • Aérer vos pages
  • Mettre du texte en gras ou en italique
  • Lister vos items grâce à des puces
  • Utiliser des polices claires
  • Ne pas abuser des couleurs

Bien sûr, la mise en page sert à rendre la lecture agréable mais elle ne suffit pas à guider votre internaute sur d’autres pages. C’est là qu’intervient notre amie “Ergonomie”.

Taux de rebond

Un graphisme ergonomique et agréable

Le graphisme de votre site ne doit pas faire fuir votre visiteur. Il ne doit être ni agressif, ni de mauvaise qualité, ni trop pauvre (comme certains templates préfabriqués). Voici nos conseils pour concevoir votre graphisme.
Préférez un design responsive qui s’adaptera à tous les écrans. Vos lecteurs pourront mieux lire votre contenu via leur mobile.
De plus, il doit répondre à différents critères ergonomiques pour rendre l’usage du site compréhensible. Mettez en avant les possibilités de navigation, surtout lorsque celles-ci vous permettent de vendre. Le menu doit être clair, identifiable et doit se détacher du reste du site. Quand aux boutons il est préférable qu’ils aient un design de bouton et qu’ils soient suffisamment gros pour attirer l’oeil de l’internaute. Ce ne sont pas les seuls points. Dans un article précédent nous avons expliciter les différents points pour avoir une bonne ergonomie.

Compréhension de votre offre

Si votre internaute ne vas pas plus loin que la page où il a atterrit c’est peut-être parce qu’il ne comprend pas ce que vous lui proposez. La compréhension de votre offre passe par le graphisme et l’ergonomie mais surtout par le contenu même de votre site. Choisissez bien vos mots et vos images d’illustration dans votre en-tête et votre menu. Ces deux parties sont les premières à être vues par votre internaute. Soignez-les !

Proposez d’autres contenus

Quelque soit la plateforme que vous utilisez, vous pourrez certainement proposer d’autres contenus en lien ou non avec celui visité par l’internaute. En voici quelques exemples :

  • Liens vers les derniers produits/articles
  • Liens vers les produits/articles de la même catégorie
  • Liens vers les articles écrits par le même auteur
  • Un ensemble de mots-clés renvoyant vers d’autres articles
  • Une liste d’images en relation avec le contenu
  • Proposer un pack dans lequel figure le produit consulté
  • Liens vers les produits en promotion

Toutes ces fonctionnalités vont permettre à l’internaute de rebondir vers un autre contenu. Soit parce-que finalement le contenu que vous proposez n’est pas intéressant et vous avez rectifier le tir, soit parce-qu’au contraire il est passionné par ce qu’il lit et il veut découvrir d’autres contenus.

 

Conclusion

Baisser le taux de rebond est toujours bénéfique quelque soit le site. C’est un indicateur clé dans la mesure des performances de votre site qui va vous permettre d’atteindre vos objectifs.
De plus, pour le faire baisser vous allez forcément améliorer votre site. Aussi bien en terme de contenu et d’expérience utilisateur qu’en terme plus technique comme le temps de chargement des pages. Votre internaute doit être mis en confiance et doit comprendre toute la richesse de votre offre.
Si vous avez du mal à percevoir les performances de votre site, nous pouvons l’auditer pour vous.

 

Sources

Laisser un commentaire