7 questions à se poser avant de lancer son site ecommerce

Classé dans : E-commerce | 0

Lance son site ecommerceLorsque l’on parle de e-commerce on pense souvent aux géants du web (la Fnac, Cdiscount…). Le e-commerce est un grand marché dans lequel chacun peut faire sa place, y compris les artisans, les PME et les TPE.
Le monde du web est suffisamment mature pour pouvoir se lancer seul, grâce à des solutions clés en main, ou avec des professionnels, formateurs ou agences web expérimentées. Mais avant de se lancer, il est nécessaire de s’informer et de se poser plusieurs questions en amont.

 

1 – Quel est mon produit, mon objectif ?

Avant de vous lancer, vous devez pouvoir jauger de l’attractivité de votre produit. S’il existe vous devrez faire une étude de marché afin de savoir s’il est submergé ou non et afin de connaître vos concurrents. En revanche si vous souhaitez proposer un produit novateur, vous devrez le tester auprès de votre future clientèle. Recueillir des avis dans le but de savoir s’il est “vendable” ou non.
Ensuite vous allez définir le secteur d’activité dans lequel vous souhaitez vous insérer. Vous devrez aussi définir le secteur géographique dans lequel vous souhaitez vendre (région, pays, international) et vous positionner par rapport à la concurrence.

Vous devez positionner votre entreprise mais aussi votre produit. Savoir s’il répond à des besoins précis, quelle est sa valeur ajoutée, pour pouvoir mettre en avant les avantages à l’acquérir. Selon la complexité du produit il sera nécessaire de le décrire avec plus ou moins de détails. En complément à la description détaillée, mettez une photo de qualité. Gardez à l’esprit que 17% des internautes achètent car il y a une belle photo.

 

2 – Quelle est ma cible ?

Énumérer l’ensemble des cibles potentiels, ceux qui sont susceptibles d’être intéressés par votre produit. Cette étape est primordiale car elle sera la base de votre stratégie marketing. Vous ne parlerez pas de la même façon à toutes vos cibles mais vous devrez adapter votre discours. La cible est-elle un professionnel ? un particulier ? dans quelle tranche d’âge se situe-t-il ?

La dématérialisation de la vente ne vous exempte pas de toutes ces questions. Bien au contraire, vous allez devoir convaincre votre/vos cible(s) via un site virtuel sans pouvoir parler directement au client. Toutes ces questions définiront votre communication, le futur graphisme de votre site, votre stratégie de manière générale.

 

3 – Comment vais-je organiser ma logistique ?

Avant de vraiment mettre en marche votre projet e-commerce, vous allez être amené à organiser votre logistique. Mieux vaut l’anticiper car ce sont des coûts supplémentaires à prévoir à chaque envoi d’un article. Mon produit nécessite-t-il un stock ? Si oui où sera-t-il ? Comment dois-je envoyer mes articles ? Toutes ces questions vont certainement impacter le prix de votre produit. Prix que vous devrez justifier.

Les réponses que vous en tirerez pourront également faire partie des éléments de réassurance pour votre futur client : le colis de votre client est bien suivi, les moyens de paiement sont sécurisés… Vous devez réfléchir à toutes ces questions concernant les moyens de paiement, la gestion des stocks et la livraison et envisager les meilleures solutions. Pour vous et vos clients.

 

4 – Quelle sera ma stratégie marketing ?

De la définition de vos produits, de vos objectifs et de vos cibles, découlent votre stratégie marketing. Savoir quels aspects de votre produit vous allez mettre en avant et à qui. Vous allez attirer vos futurs clients avec des discours différents. Peut-être qu’il serait intéressant de différencier les prix selon vos cibles ou proposer des promotions à une tranche de vos clients. Auquel cas, la solution e-commerce que vous choisirez devra laisser la possibilité de mettre en place ces actions commerciales.

Attirer vos clients est le premier pas, le deuxième est de les fidéliser. Rassurez-vous il est plus aisé (et moins coûteux) de fidéliser les clients déjà acquis plutôt que d’aller en chercher de nouveaux. Pour cela, vous devrez aussi mettre en place des actions commerciales. Directement sur votre site ou via une newsletter. Pour en savoir plus concernant ces questions, vous pouvez consulter notre article “Construire un plan marketing”.

 

5 – Quelle solution dois-je choisir ?

Votre solution va devoir prendre en compte les contraintes que vous vous êtes fixées. Afin de mieux exposer vos produits : un système de zoom sur vos photos, une mise en page claire, éventuellement des onglets pour écrire plus d’informations. Afin de parler à vos clients : un gestionnaire de clients avancé pour communiquer avec eux, les suivre et les rassurer. Afin de gérer vos stocks et livraisons de façon optimale au quotidien. De proposer des moyens de paiements sûrs. Afin de faire des promotions : transformer plus de visiteurs en clients et les fidéliser.

Pour choisir la solution qui correspond à votre projet vous pouvez consulter les références de l’agence web. Généralement vous pouvez tester gratuitement la solution. Cela vous permet de vous l’approprier mais aussi de voir quelles sont les fonctionnalités possibles et si celles-ci sont évolutives. Nous avons fait un récapitulatif des éléments essentiels dans notre article “Les facteurs du succès”. Cependant vous devrez réfléchir et choisir en fonction de votre propre projet et de vos propres produits. Enfin, différentes méthodes existent pour créer son site e-commerce.

 

6 – Suis-je en règle avec la loi ?

Avant de mettre en ligne votre site ecommerce, assurez vous d’être conforme avec la loi. Trop de e-commerçants se contentent du strict minimum, notamment pour la rédaction des Conditions Générales de Ventes. Or, l’avantage est double. En effet, elles vous protègent des abus et donnent confiance à vos internautes.

Tenez vous informé, la DGCCRF (Direction Générale de la Concurrence, de la Consommation et de la Répression des Fraudes) a publié récemment un guide sur la vente en ligne. Elle y expose les informations essentielles a mettre sur son site e-commerce, que ce soit pour le BtoB ou le BtoC. Enfin, depuis le 14 juin dernier, la nouvelle loi dite Hamon est entrée en vigueur. Nous avons consacré un article sur cette loi Hamon pour vous informer sur les changements qu’elle apporte.

 

7 – Vais-je avoir le temps de m’investir ?

Pour cette ultime question, nous sensibilisons les nouveaux et futurs e-commerçants sur un point important : le temps d’investissement. Se lancer dans le e-commerce, c’est certes avoir une stratégie marketing bien définie et un site performant, mais c’est aussi beaucoup de temps pour animer et gérer son site. Le temps à y consacrer dépend de la taille de votre site et du nombre de vos clients, mais les tâches sont nombreuses (gérer les commandes, livrer les produits, mettre des articles en avant, répondre aux clients…).
C’est pourquoi il est important pour vous de prévoir le temps que vous allez y consacrer. Si vous pensez que vous allez être trop occupé pour faire vivre votre site, vous pouvez toujours faire appel à un prestataire.

 

Avec ces quelques questions vous pouvez déjà réfléchir à la construction de votre projet e-commerce. Du marketing à l’animation de site. Si vous souhaitez aller plus loin, vous pouvez consulter tous nos conseils sur notre site ou nous contacter directement.

Laisser un commentaire