6 éléments de votre site web qui peuvent mettre à mal votre conversion

Classé dans : E-commerce, Site efficace | 0

Chaque e-commerçant est obsédé par l’augmentation de son taux de conversion mais passe peu de temps à réfléchir à ce qui pousse leur visiteurs dehors. Les outils d’analyse nous disent quand les visiteurs quittent le site web, nous pouvons voir les pages « de sortie » et le temps passé sur le site internet mais les visiteurs nous disent très rarement pourquoi ils s’en vont et ils ne le savent pas forcément.

Voici une liste d’erreurs courantes qui peuvent tuer votre taux de conversion.

1- Un manque de logique dans le titre

Chaque page doit avoir un titre approprié qui parle au visiteur et qui lui indique le contenu du reste de la page. Pensez à construire chaque page de votre site web comme une page de journal avec un titre et des sections. Qu’est-ce-qui fait que quelqu’un veut lire un texte ? Un choix de mots, une typographie agréable et une taille adéquate.

Apple fait cela quasiment à chaque page, chaque titre est explicite et chaque sous titre appelle à l’action.

apple-titre-site

 

2- Des marges mal adaptées à votre cible.

Une étude psychologique a montré que les marges jouent un énorme role dans la rapidité de lecture et dans la compréhension. Cette étude a montré que de petites marges permettent une lecture plus rapide et que de grosses marges permettes, elles, une meilleur compréhension.

Il est important pour vos visiteurs de lire et de comprendre rapidement ce qu’ils ont envie de savoir sur les produits qu’ils recherchent, il est donc important de trouver ce qui marche le mieux.

Faites un test AB pour savoir ce qui convient le mieux à votre lectorat !

3- Tenter de trop limiter le nombre de clics pour obtenir un produit

On nous a longtemps rabâché les oreilles à nous dire que plus il y a de clics pour atteindre un produit, moins il y a de chance que le visiteur l’achète. Et bien même si cela parait vrai au regard des analyses des sites web, certaines études montrent que le problème ne vient pas du nombre de clics mais des résultats inadaptés quand on clique sur certains liens.

Voici une étude qui montre que la satisfaction des visiteurs ne décroit pas avec le nombre de clics :

nombre de clics

 

4-  Tout entasser dans le haut de la page

Oui, c’est important de mettre les informations clés d’une page au dessus de la ligne de flottaison, cette zone doit comprendre le nom du produit, un prix, une image principale et un bouton ajouter au panier ( dans le cas d’une fiche produit ).

Commencer la description du produit avant la ligne de flottaison est l’idéal. Cependant, une étude a prouvé que les informations qui sont le plus vues sont juste au dessous de la ligne de flottaison ( après le scrolling) et près de 75% des visiteurs commencent à scroller avant que la page soit complètement chargée. Vous pouvez donc mettre des informations en dessous de cette ligne !

 

5- Offrir trop d’options

Si vous offrez trop d’options à vos visiteurs sur un produit ou un service, vous risquez de diminuer la chance qu’il prennent une décision d’achat. seulement quelques options sont sélectionnées quand il y en a trop ou alors le visiteurs s’en va car il n’arrive pas à se décider.

A moins que le produit en question ait besoin de façon indispensable d’options ( ordinateur par exemple ) vous allez mieux convertir si vous en proposez moins.

Cette idée s’applique aussi aux icônes de partage sur les réseaux sociaux. Trois à cinq choix sont suffisants.

Amazon est une bonne illustration de l’exagération en terme de produits complémentaires ou de produits similaires, trop de choix peut faire fuir le visiteur vers d’autres produits et il risque de ne plus savoir quoi choisir donc de ne rien acheter.

amazon produits complémentaires

 

6- Etre trop technique

Evidemment, vous avez une cible définie, qui peut être habituée à vos produits, mais si vous voulez attirer plus de visiteurs, vous devez faire de votre mieux pour parler à tout le monde. Ce qui signifie que vous devez être simple et concis,quitte à répéter les informations, plus en détail et plus techniquement dans la fiche produits pour ceux que ça va intéresser.

Accompagnez vos descriptions par des images ou des vidéos qui montrent l’utilisation des produits est aussi source de compréhension.

 

videoficheproduit

 

 

 

Ces 6 exemples sont des problèmes potentiels, si vous mettez en place ces recommandations, nous serions heureux de connaitre les résultats !

 

 

 

Source : Practical Ecommerce.com

Laisser un commentaire