Méthodologie de création d’un blog en 7 points

Classé dans : Animation de site | 0

Le blog est l’outil internet le plus efficace pour mettre en avant vos valeurs et votre savoir-faire. C’est aussi le média numéro 1 de toutes stratégies de Inbound Marketing qui consistent à convaincre un internaute de vous acheter votre produit ou votre service. Pour les sociétés de services et même pour le E-commerçants la tenue d’un blog d’entreprise est un excellent moyen d’animer son site et c’est un facteur très important dans l’appréciation que peut avoir les moteurs de recherche de votre site.

Nous avions déjà abordé les avantages d’un blog pro et nous avions aussi rédigé un article sur la peur de la page blanche qui est bien souvent la première objection de nos clients: Mais qu’est ce que je vais bien pouvoir dire sur mon blog?

Vous êtes des lecteurs de ce site donc vous êtes déjà convaincus de l’intérêt de se lancer dans la tenue d’un blog, il ne vous manque peut être qu’un peu de méthodologie pour que cela soit un succès. Voici la méthodologie que notre équipe applique lorsqu’un client nous demande de l’aider sur ce sujet.

 7 Étapes pour la création d’un blog professionnel.

En suivant ces conseils vous serez guidé et vous verrez que ce n’est pas très compliqué et que l’on peut maîtriser le temps que l’on y passe.

  1. Définir une ligne éditoriale
  2. Faire sa liste de mots clés principaux
  3. Organiser son arborescence
  4. Rédiger les pages de présentation et de conversion
  5. Construire une liste d’articles de réserve
  6. Rédiger et publier
  7. Diffuser son travail sur la toile.

Si vous voulez en savoir plus sur l’ensemble de nos stratégie de blogging je vous engage à réserver notre E-book sur le blog

Pré-réserver gratuitement le livre blanc sur le BLOGGING

 

Définir une ligne éditoriale

 Un blog n’est ni plus ni moins qu’un site internet ou la partie éditoriale est prépondérante. A ce titre il doit suivre une méthodologie de création et surtout d’animation identique et le point le plus important est d’identifier le profil de nos lecteurs et de connaitre ce qu’ils attendent de nous. C’est la première étape commune à toutes stratégies de Inbound Marketing visant à convaincre les internautes de nos savoir-faire plutôt que de leur vendre à tous prix nos services.

Le profil de notre (ou de nos) lecteur étant défini nous allons pouvoir nous focaliser sur une ligne éditoriale.La définition de la ligne éditoriale comprend bien sur le sujet principal du blog mais aussi la tonalité du traitement des différents articles. On ne s’attend pas à voir l’actualité traitée de la même manière selon qu’on lise le journal « les Echos » ou le  » Canard enchaîné ». Si votre ton est léger, humoristique, il doit essayer de le rester et si votre approche est plutôt scientifique ne vous aventurez pas trop sur les vidéos décalées. Si votre lectorat est avide d’informations, soyez volubile et au contraire s’il n’a pas le temps optez pour des images , des infographies ou des vidéos explicatives. Là aussi êtes-vous plutôt « 20mn » ou « Le Monde »?

Ce travail de préparation va nous conduire à répondre à ces questions :

  • Qui va me lire?
  • Quels sont les thèmes que je vais aborder?
  • Quel est le ton que je vais utiliser et donc quel vocabulaire?

Nous allons revenir sur ce site sur notre façon d’appréhender le profil de nos internautes avant de bâtir nos sites dans un article en préparation. Donc pour ceux qui ne sont pas encore inscrits à notre newsletter pensez à le faire ou revenez régulièrement consulter et fouiller dans le site pour trouver l’article qui traitera de ce sujet plus particulièrement.

Faire sa liste de mots-clés principaux

Eh oui nous ne le répéterons jamais assez c’est bien au début de l’histoire que l’on pense aux mots clés et pas seulement une fois que l’on a réalisé son blog et écris ses articles que l’on se pose la question de savoir: sur quoi je vais tenter de me positionner? Je martèle ce discours depuis des années et beaucoup de nos clients sont venus chez nous parce qu’ils adhéraient à notre approche du web… Cependant beaucoup d’entre eux n’ont pas su résister à l’appel de la création et ont foncé tête baissée dans la rédaction puis sont revenus vers nous en nous disant :  » ça ne marche pas, personne ne lit mon site et il ne me sert à rien ».

Donc on commence par sa liste de mots clés  que l’on décline en famille et petits groupes.

Nous ferons un travail sur chacun de ces petits groupes en écrivant spécifiquement pour chacun d’entre eux. Ces mots clés sont notés dans un tableur excell et nous mettons en face les pages ou les groupes de pages qui seront écrites spécifiquement.

Nous appelons cet ensemble de mots clés : l’Univers sémantique du site .

Pour vous aider à identifier vos mots clés nous avions rédiger un billet spécial sur ce point: trouvez vos mots-clés.

Organiser l’arborescence de son blog

On a peu de place dans le menu, à moins d’utiliser un menu vertical ou un menu panoramique. On est donc obligé de classifier nos futurs articles en catégories. C’est bon pour nos lecteurs mais aussi pour les moteurs de recherche qui identifient mieux les groupes de pages décrivant un sujet proche. Cela contribuera a une meilleure compréhension de tous (robots compris) et surtout vous permettra de faire des liens entre les articles.

Il est rare d’avoir des difficultés sur ce point à moins de ne pas avoir identifié tous les aspects de votre sujet et de ne pas savoir pourquoi l’on fait un blog. Cela fera sourire mais il n’est pas rare que l’on nous demande un blog sans trop savoir exactement ce que l’on va y écrire… mais on a lu que c’était utile et qu’il en fallait un! Si vous êtes dans ce cas ne paniquez pas et un petit tour sur cette page finira de vous convaincre: rôle du blog professionnel

Essayez de rester avec moins de 8 points de menus. Au delà vous perdrez en lisibilité. Faites attention à ce que chacune de vos catégories soient régulièrement alimentées. cela ne me paraît pas cohérent d’avoir une catégorie avec plus de 20 articles et une autre seulement avec 2.

Un conseil: Évitez la catégorie  » divers » ou  » autres articles » qui dévalorise vos publications en laissant penser que sont mis ici que des articles sans intérêt particulier.

Rédiger les pages de conversion et de présentation

Tenir un blog est un travail rigoureux et qui nous impose un minimum de disponibilité et on ne le fait pas par hasard et sans but (je parle de blog professionnel bien entendu). Quel était votre but initial? Augmenter votre mailing-liste et vous permettre de mieux communiquer plus tard? Augmenter votre visibilité et votre notoriété en amenant du trafic qualifié vers votre site principal? Faire mieux connaitre votre offre commerciale? Faire venir du public dans votre magasin? Créer une communauté d’échanges autour de votre offre? etc… il y en a encore bien d’autres. En tout cas, comme pour un site internet vitrine ou marchand , un blog doit avoir ses pages dites de conversion où l’on va proposer à l’internaute de communiquer avec nous et d’accepter de sortir de l’anonymat pour entamer un échange.

Les pages de conversion et de présentation représentent le socle de votre blog. On le nomme souvent : « Qui-sommes-nous? » « Contact » « Avant Propos »  » Pourquoi ce blog? » »Présentation » etc. Il faut prendre un peu de temps pour rédiger ces pages qui auront un avantage (ou un défaut selon notre perception du web) d’avoir un niveau de nouveautés souvent faible. Cependant la page « contact » ou  » inscrivez-vous » mérite toute votre attention car c’est probablement une des finalités de tout votre travail.

Selon la technologie choisie pour réaliser « informatiquement parlant » votre blog, j’inclurais dans les pages de présentation les entêtes de catégories d’articles. Quelques lignes présentant ce que l’on va trouver dans cette catégorie peut conforter l’internaute dans son choix et l’incitera probablement à lire d’autre sujets du même thème. Selon le thème de présentation choisi, cette entête de catégorie sera visible ou pas.

ATTENTION: Faites court dans vos entêtes de catégories car par définition elles seront présentes sur tous vos articles s’ils sont très courts vous risquez une pénalité pour duplication de contenu. Rappelons que cette pénalité s’applique aussi bien sur les pages internes du site que sur les pages dupliquées provenant d’un autre site (ce n »est pas bien de copier!).

Comme il est dit plus haut, un blog est un site, à ce titre il doit respecter la même législation vis à vis de la LCEN et donc faire l’objet d’une déclaration à la CNIL ainsi qu’avoir des mentions légales.

Se construire une liste d’articles de réserve

Là on rentre vraiment dans le cœur de notre sujet, cette phase étant l’une de mes préférées. Il faut bien reconnaître que parfois on manque d’inspiration, la lecture de cette liste devenant une véritable bouée de secours. A d’autres moments nous avons pleins d’idées mais nous manquons de temps pour toutes les mettre en oeuvre. Ce travail est d’autant plus nécessaire que nous sommes plusieurs dans l’agence et que nous manquons rarement d’idées mais toujours de temps pour se poser entre deux prestations pour rédiger un article de fond. Nous utilisons un outil en ligne qui nous permet de noter nos idées, de les partager de manière collaborative avec toute l’équipe, de prendre en note les grandes lignes ou de consigner des liens qui serviront de références afin de connaitre qui prend en charge le sujet. En écrivant cela une idée me vient de donner une liste de quelques outils que nous utilisons, vous savez que sur ce site nous partageons nos outils et notre méthode mais que ce n’est pas parce que nous vous donnons la recette de nos plats favoris prestations que vous deviendrez d’aussi bons cuisiniers webmasters. Hé oui l’expérience se conjuguant au savoir-faire est obligatoirement complémentaire à l’apprentissage théorique détaillé tout au long de ces pages.

Cet outil est Leankit et son utilisation dans un contexte de webmarketing vous sera expliquée dans une rubrique (puisque l’idée vient de naître!).

Nous voila donc à la tête d’une belle liste d’articles ou de sujets où nous avons noté à minima le titre du billet, les mots clés concernés, les liens avec les autres billets où les liens vers des références externes et accessoirement qui a commencé à réfléchir sur le contenu ou la structure de l’article.

En amont de ce travail, nous nous sommes abonnés à des newsletters de notre environnement ou de celui de nos clients (terrible secret mais nous ne sommes pas les spécialistes de chacun des produits ou services que nos clients vendent… Pourtant nous pouvons vous dire pour chacun d’entre eux quels sont les sites influents). Un passage sur les réseaux sociaux est aussi utile pour repérer ce qui semble faire réagir votre communauté ou qui  » buzze » et va occasionner de la viralité de votre contenu.

Veuillez à la cohérence entre le nombre d’articles en réserve pour chacune des catégories  et surtout à bien les positionner dans la bonne. C’est cette homogénéité qui renforcera  » l‘Univers Sémantique » de votre blog.

Rédiger et publier

L’appétit vient en mangeant et si l’exercice était difficile il y a quelques années il devient un véritable plaisir dorénavant. Pourtant la croissance de l’agence nous laisse de moins en moins de temps pour le faire. Les quelques heures passées derrière son clavier sont toujours récompensées par le nombre de partages sur les réseaux sociaux et le nombre d’internautes qui nous lisent et qui s’inscrivent à notre newsletter ou à nos conférences.

Au début essayez d’avoir au moins 2 ou 3 articles par catégorie avant de mettre en ligne votre blog. Prenez des sujets qui vous inspirent et retenez que vous n’êtes pas obligé de faire long, mais faites toujours de la nouveauté et surtout publier régulièrement. Cette régularité est essentielle par respect pour vos fidèles lecteurs qui reviennent sur votre blog, mais aussi pour les robots d’indexation qui passeront autant de fois que vous publierez et quand les robots passent souvent c’est un facteur favorable à l’indexation de vos pages. Souvenez vous l’article sur l’indexation des pages par Google.

Certains de nos articles sont courts et sont plus des brèves d’actualité que des articles de fond. Par exemple, dans un secteur marchand, nous aurons les nouveautés dans tels ou tels salons professionnels, un article paru dans un magazine qui nous donnera l’occasion de faire un commentaire (Attention à respecter les droits d’auteur et de toujours citer vos sources sans jamais les copier). D’autres sont plus long et ont demandé un travail de préparation et de réflexion.

Pour la rédaction rappelons nous les règles apprises à l’école dans nos fameuses dissertations:

  1. Une introduction courte qui présente le sujet et donne envie de lire. Sur certains thèmes nous ne pouvons pas rédiger un « teaser » et il est repris automatiquement des premières phrases de l’article suivi d’un « lire la suite ».
  2. Un corps d’article  ou vous expliquez votre position, votre expérience, votre produit et surtout une manière de s’en servir. Donnez des cas clients, des exemples , des recettes etc.
  3. Une conclusion laissant la porte ouverte au débat si vous autorisez les commentaires sur votre blog.

Vous pouvez aussi publier une infographie ou une vidéo et l’adage d’une » image vaut mille mots » est bien vrai… Pour l’internaute parce que pour les moteurs de recherche c’est une autre histoire.

N’oubliez pas que l‘on écrit avec un objectif donc nous reprenons les articles écrits dans l’impulsion pour les retravailler en fonction de nos objectifs de positionnement de mots-clés.Cette opération est le keyword sculpting; C‘est le domaine de nos référenceurs d’intervenir spécifiquement sur cette technique.

Faire connaitre votre article

Toujours la même problématique! Sur internet il ne suffit pas d’être bon il faut aussi être visible et sans cette visibilité il n’y a pas de résultat. Au lancement d’un nouveau blog, comme d’un nouveau site, on s’impatiente car on aimerait tant avoir une communauté de fans qui réagissent à chacun de nos écrits. Paris ne s’est pas fait en un jour et internet non plus. Soyez patient et pour vous encourager sachez que tous les blogs que nous avons lancés pour nos clients ont toujours rencontrés leur lectorat.

Là aussi un peu de méthodologie spécifique est à mettre en oeuvre mais le partage sur les réseaux sociaux est désormais un incontournable du blogging. Au moins avec eux il n’y a aucune inertie et vous pouvez attirer vos premiers lecteurs immédiatement.

Communiquer c’est répéter. Donc n’hésitez pas à poster plusieurs fois le titre de votre article (un tweet a une durée de vie de moins de 15 minutes!).

Là aussi nous utilisons quelques outils mais le post étant déjà assez long nous vous expliquerons comment automatiser au maximum toutes les phases de cette méthodologie.

Et vous comment vous y prenez-vous pour lancer un blog?

Pré-réserver le livre blanc sur le BLOGGING

 

 

Laisser un commentaire